Restez Libres

ENGLISH PAGE 2 : Keep Free

2 min de lecture

Nous voilà en confinement … encore

En France en tout cas, et dans d’autres pays d’Europe.

Même si cela peut être triste pour certains d’entre nous, c’est également une bonne opportunité pour commencer à travailler et à apprendre de nouvelles façons … encore.

C’est aussi simplement l’opportunité de s’habituer à la nouvelle ère qui se dessine devant nous. Et peut-être même réaliser ce qui se passe devant nos yeux et que nous n’étions pas prêt à voir.

Toutes les nouvelles choses sont géniales.

Souvenez-vous de ce moment où vous étiez enfant et que vous découvriez ce que voulait dire sortir de la maison tout seul. À quel point c’était génial d’être simplement avec vous-même, avec personne pour vous surveiller.

Ce fameux sentiment de liberté.

Image par Public Co

Vous aviez tellement de belles idées sur ce que vous pouviez faire, où vous pouviez aller et ce que vous pouviez découvrir.

Comme si vous pouviez aller n’importe où dans le monde simplement en courant sur la pelouse.

Un peu comme pendant le premier confinement.

En dépit de l’angoisse générée par la menace d’avoir une amende quand on sortait, on était heureux d’avoir cet avant-goût de vacances et nous avons utilisé ce temps pour faire des choses que nous n’aurions pas faites autrement.

Aujourd’hui c’est différent. Vous êtes fatigués et vous ne savez plus vraiment quoi faire.

Évidemment que vous voulez profiter au maximum du temps qui vous ai donné à la maison et que vous voulez continuer à faire du mieux que vous pouvez mais vous ne savez pas réellement quoi faire.

Peut-être vous réveillez-vous tellement tard que vous ne voyez même plus la lumière du soleil. Peut-être que vous travaillez bien trop ou alors que vous consommez trop de jeux vidéos.

Et ce n’est pas grave.

Je ne suis pas là pour vous dire d’arrêter et de commencer à travailler, à planifier et à organiser votre vie pour l’après corona.

Je veux simplement vous dire une chose :

Vous n’êtes pas seul.

La plupart d’entre nous s’ennuient.

La plupart d’entre nous avons envie de faire un tour dehors.

La plupart d’entre nous avons envie (ou même besoin) de voir nos amis ou notre famille « en vrai ».

La plupart d’entre nous voulons arrêter de vivre dans la peur.

Devinez quoi, malgré tout ce qui se passe : vous pouvez.

Vous pouvez être cette lumière dans votre propre chambre, vous pouvez aller dehors et profiter du soleil quand il sort, vous pouvez profiter de vous ennuyer et de ne rien faire, vous pouvez vivre dans la joie et le bonheur. En se concentrant sur les choses pour lesquelles vous pouvez être reconnaissant.

Si le coeur vous en dit, je peux vous offir deux choses :

1 – Vous inscrire à la newsletter et recevoir toutes les semaines une nouvelle façon de voir la vie. Arrêtez d’écouter les médias de grande écoute et permettez moi de vous montrer une différente version de la réalité.

2 – Rejoingnez-nous dans les sessions en ligne gratuites. Toutes les semaines pendant le confinement, j’offre des séances en ligne de méditation, yoga-méditation et de théâtre. Suivez les liens des pages pour plus d’infos.

Il est encore temps de vous inscrire pour la session de demain. Et il est également nécessaire de s’incrire pour avoir accès aux rediffusions.

Visitez la page dédiées à mes cours pour en savoir plus.

Ma newsletter se concentre sur de nouvelles façons de voir la vie

Inscrivez-vous plus bas pour recevoir chaque semaine toutes les dernières infos

En cours …
Bravo ! Vous êtes sur la liste !

“Le secret du bonheur c’est la liberté … Et le secret de la liberté c’est le courage.”

Thucydides

Envie de continuer à lire?

J’ai également écrit différents articles sur cette crise du corona. Un qui s’appelle Nouvelle Vision du Célèbre Covid-19, un autre nommé Les Bienfaits du Corona Virus ; et vous avez aussi Killing Time Locking Down qui donne quelques idées sur les choses à faire pendant le confinement.

Vous faites certainement aussi partie des gens qui sont dans mon cas et vous avez besoin d’un peu d’évasion. Essayez I AMSTERDAM ou Requiem pour les États-Unis.

Vous pouvez me suivre plus bas @ Ben Gananda